Michel Puech - site personnel


  • Adresse électronique : michel.puech@paris-sorbonne.fr

  • Adresse professionnelle : Michel Puech (Maître de conférences, Philosophie), Université Paris-Sorbonne,
        1, rue Victor Cousin, 75230 Paris cedex 05, France
  • CV, fonctions et activités : [CV français] [English CV] - format pdf.
Loading

« Opération Charlie »

LIENS pour s'abonner

LA BLAGOUNETTE perso

Lors de la marche du 11 janvier 2015, dans le groupe des politiciens internationaux, François Hollande est victime d'un petit incident, que la presse passe plus ou moins sous silence : un pigeon fait ses besoins sur sa manche. En l'apprenant, je suis saisi d'une joie quasi-bouddhique : ça y est, on sait en quoi les dessinateurs de Charlie se sont réincarnés – en pigeons de Paris !

DES ARTICLES qui méritent attention

  • Rendez-vous au prochain attentat, par Roberto SAVIANO (écrivain et journaliste italien, auteur de «Gomorra»), Libération, 20 janvier 2015. - "Mais abattre des artistes, des intellectuels, des blogueurs, pour le terrorisme islamique comme pour celui des narco-trafiquants, c’est abattre la pensée. Cela permet d’intimider tout le monde, de susciter une identification immédiate entre l’opinion publique et la personne frappée, de montrer que la réflexion et la diffusion d’une idée peuvent être punies. Ce n’est pas une attaque contre des personnages officiels ou contre les institutions, mais contre le seul territoire qui fait de l’Occident une terre encore à part : celui de la liberté d’expression. Si nous n’agissons pas, le silence se fera. Si la mobilisation des personnes et des consciences qui secoue aujourd’hui le monde occidental devait s’éteindre rapidement, après quelques jours d’indignation et une ou deux minutes de recueillement, alors oui, on pourra dire : «Rendez-vous au prochain attentat».
  • Lettre ouverte au monde musulman, par Abdenour Bidar, parution originale dans Marianne le 3 octobre 2014, donc AVANT les assassinats islamistes de janvier 2015. - Une critique sévère de l'islam contemporain, que seul un philosophe musulman pouvait écrire [merci France de me l'avoir signalée].
  • Apologie d’acte de terrorisme : "J’ai levé la main et j’ai dit “Ils ont eu raison”, par Patricia, éducatrice, Rue 89, 20 janvier 2015. Patricia, éducatrice, travaille sur le dossier d’un collégien accusé d’avoir fait l’apologie du terrorisme pendant un débat sur l’attentat contre Charlie Hebdo. Elle dénonce une "folie collective". – La manière dont ce collégien est traité par l'établissement scolaire, par la police et la justice, mais aussi les éléments de contexte sur sa personnalité et son comportement, donnent une idée de ce qui se passe à l'intérieur de la cocotte-minute sociale.
  • Les télés et Charlie Hebdo : devoir d’informer ? Mon cul !, par Bruno Masure, Rue 89, 19 janvier 2015. – Bruno Masure, qui connaît la maison, se lâche sur la veulerie et l’imbécillité des médias dans leur manière de rendre compte d'assassinats eux-mêmes veules et lâches. Soupçon : et s'il y avait un rapport entre les deux ? Entre la stupidification médiatique et la stupidité médiatisée ?
  • Ce qu’il y a de non Charlie en moi, par Rony Brauman, Le Monde, 15 janvier 2015. – Une approche qui me semble saine et qui dérange des idées trop bien-pensantes, donc possiblement contre-productives.
  • Mon dialogue avec les élèves à propos de Charlie Hebdo, par Monsieur le Prof, Professeur remplaçant, Rue89, 14 janvier 1989. – La bonne question quand on lit ça me semble être : où est le pire désastre, dans la tête des élèves paumés ou dans l'environnement social et scolaire qui est supposé les éduquer ? Soupçon : les deux désastres sont dans une relation de causalité réciproque, certes, mais il y a un sur lequel on pourrait agir et on ne le fait pas (c'est le second, je précise).
  • Islam’s Problem With Blasphemy, par Mustafa Akyol, New York Times, 14/01/2015. – Les Américains, et la plupart des nations du monde, ne sont pas à l'aise avec la notion de blasphème, et ce malaise révèle qu'ils ne sont pas au clair avec les fondements religieux de leur propre société. Cet article approfondit la notion de blasphème et parvient à des conclusions fortes, à mon humble avis. "La puissance d'une foi ne vient pas de sa répression des critiques et des opposants. Elle vient de l'intégrité morale et de la force intellectuelle de ses croyants." Pour nous Français c'est une idée de Pierre Bayle et des grands philosophes des Lumières, une de ces idées qui mènent à la Révolution Française et à une société qui ne repose pas sur la religiosité.
  • I Don’t Know if Je Suis Charlie, by Quinn Norton, Matter, 13 janvier 2015 – Un blog vraiment dérangeant philosophiquement, par quelqu'un qui a été lui-même jusqu'au bord de la violence imbécile, et qui donne une idée de la manière dont on laisse monter en pression des cocottes-minutes sociales et humaines. Ne pas s'étonner qu'elles explosent et qu'il y ait des victimes innocentes. S'occuper des cocottes-minutes avant l'explosion. [merci Renée pour le lien ]
  • #JeNeSuisPasCharlie : "Les profs ne savent pas comment réagir", par Xavier de La Porte, Rue 89, 13 janvier 2015. "Pour le sociologue François Dubet, face à un élève qui dit soutenir les assassins, il faut discuter et non punir." - Imposer une minute de silence dans les classes était-il alors une bonne idée ? Ou le modèle du "catéchisme républicain" que les institutions nous préparent et qui sera massivement contre-productifs auprès de ceux qu'il devrait rééduquer ?
  • Après la marche : demain, où tout commence..., par Daniel Schneidermann, Rue 89, 12 janvier 2015. – Daniel S., désabusé, forcément désabusé, par la marche du 11 janvier, et c'est très difficile de ne pas être aussi désabusé que lui, en tout cas devant les bouffons politiciens et médiatiques. Est-ce que les millions de citoyens dans les rues les suivent et les suivront jusqu'où ? Ou ils les précèdent ? Ou ils sont sont juste à côté, mais dans un autre monde, de l'autre côté des cordons de police et des caméras ?
  • Un Mai 68 de la sensibilité, par Jacques Julliard, Le Monde, 10 janvier 2015. "Wolinski se serait largement esclaffé si on lui avait dit que les cloches de Notre-Dame sonneraient le glas à l’annonce de sa mort. Cabu se serait étranglé de rire à l’idée que tous les beaufs de France s’apprêtaient à lui rendre un hommage éploré. Charb aurait crié au fou si on lui avait annoncé que le président de la République viendrait saluer sa dépouille mortelle. Tignous aurait cligné des deux yeux s’il avait appris que Le Figaro allait lui consacrer sa "une"."
  • Is Islam to Blame for the Shooting at Charlie Hebdo in Paris?, par Nicholas Kristof, 7 janvier 2015. – Un point de vue équilibré (limite trop à mon avis) qui invite à réfléchir sur la nouvelle philosophie à la mode, le rien-à-voirisme. Est-ce qu'on doit aller jusqu'à dire que la Shoah (point Godwin !) n'a-rien-à-voir avec le nazisme ? J'ai entendu beaucoup de gens dire pendant les années 1970 et 1980 que le Goulag n'avait-rien-à-voir avec le marxisme. Et bien sûr l'Inquiition ou la Saint-Barthélémy n'ont-rien-à-voir avec le catholicisme non plus.
  • Numéro spécial "Charlie" de 1 jour 1 actu, téléchargeable (gratuitement) en pdf. Bon outil de réflexion et de communication pour les jeunes et les moins jeunes.
DES LIVRES JEUNESSE (de moi comme coauteur) qui ont un rapport

     (attention, les liens renvoient au site commercial Amazon, qui permet d'acheter les livres pour les lire ou les offrir)
     Dans la collection Les Goûters Philo :
          Les dieux et Dieu
          La violence et la non-violence
          Le rire et les larmes
          Le courage et la peur

Actualité et Activités

À voir en ligne en ce moment

 


Ce site est optimisé pour être consulté avec Firefox. Ce site est partenaire du libraire en ligne amazon.